• Habitat inclusif

    Le logement, facteur d’autonomie

    Le logement des personnes handicapées, en particulier des personnes autistes, n’est pas individuel et ne s’inscrit  pas (ou plus ?) dans un cadre uniquement institutionnel : il doit présenter des formules adaptées aux besoins des personnes en vue de leur apporter le maximum d’autonomie.

    Pour cela, il doit s’intégrer au cœur de la cité et repose sur deux moyens : un partage de ressources et un accompagnement dans la vie quotidienne.

    C’est cet habitat « partagé » et « accompagné » qui est présenté dans les chapitres suivants.

     

  • Loisirs

    Atelier de création artistique

    AREVALE est à l’initiative de l’ouverture d’un atelier  mensuel de création artistique en partenariat avec l’association CHAYURT (médiation artistique) et la MJC Montchat (Lyon3).

    CHAYURT intervient déjà avec des personnes autistes. Et c’est cette expérience qu’il va s’agir de développer dans le cadre d’une MJC. La participation à ces ateliers est ouverte à tous les adhérents de la MJC, sur inscription et l’accès est gratuit. Des places sont réservées pour les adhérents d’AREVALE.

     

     

    Affiche ateliers plastiques

     

     

  • Loisirs

    Activité théâtre

    AREVALE a facilité la création d’une activité théâtre pluriel hebdomadaire à la MJC Montchat, Cette activité est ouverte à tous les publics adultes. La création de cette activité fait suite à un atelier activité théâtre 2017/2018 pour adolescents qui accueillait un premier jeune autiste.

    Il est possible de faire une séance d’essai gratuite.

    Renseignement et inscription: MJC Montchat – tél: 04 78 54 00 78 et courriel: accueil@mjcmontchat.org

    Ci-dessous le lien vers l’affiche:

    Activité Théâtre pluriel MJC Montchat

  • Loisirs

    Randonnée le week end

    Il est organisé régulièrement une randonnée d’une journée ou une après-midi, dans le département ou aux environs de Lyon, en fonction de la saison. Les dates sont données au fur et à mesure des disponibilités des participants. Pour la rentrée 2018, la première date sera connue courant septembre.

    Renseignements à l’adresse courriel d’AREVALE: contact.arevale@free.fr

  • La réglementation

    L’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH)

    Tout employeur occupant au moins 20 salariés est tenu d’employer à plein temps ou à temps partiel des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de l’effectif total de l’entreprise. Les établissements ne remplissant pas ou que partiellement cette obligation doivent s’acquitter d’une contribution à l’Agefiph, le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

    Il est en conséquence indispensable pour toute personne concernée d’être reconnue travailleur handicapée. La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est obtenue auprès de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) de son département. Cette qualité notamment conditionne le bénéfice des dispositions d’aide à l’emploi de la personne handicapée, qui sont financées par cette contribution versée à l’Agefiph..

  • Les acteurs de l'emploi

    Les acteurs institutionnels

    L’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion professionnelle des Handicapés) et le FIPHFP (Fonds d’Insertion des Personnes handicapées dans la Fonction publique) ont pour missions, pour le premier dans le secteur privé, pour le second dans le secteur public, de favoriser l’emploi des personnes handicapées.

    Ces établissements publics interviennent auprès des employeurs en participant au financement des moyens nécessaires à l’insertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des personnes handicapées, ainsi qu’au travers de la formation de ces personnes.

    Contacts Auvergne-Rhône-Alpes:

    adresse: 33 Rue Saint-Théobald, 38080 L’Isle-d’Abeau
    tél: 0 800 11 10 09
    65 Boulevard François Mitterrand, 63010 Clermont-Ferrand cedex 1
    tél : 0 800 11 10 09
    FIPHFP:
    Contact FIPHFP : Joël Grostin (DTH ) – joel.grostin@caissedesdepots.fr
    L’EMPLOI ACCOMPAGNE
    depuis le printemps 2018, un dispositif d’emploi acciompagné a été créé dans chaque département. Pour le Rhône c’est l’association gestionnaire LADAPT qui en est chargé.
  • Le cadre réglementaire

    Le cadre législatif et réglementaire de l’habitat

    Le cadre législatif et réglementaire concernant tant les personnes handicapées en général que les personnes autistes en particulier est relativement récent dans sa forme actuelle. Il résulte d’une évolution qui dénote une meilleure prise en compte du fait du handicap par notre société.

     

    • La loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 relative à l’action sociale et médico-sociale et ses décrets d’application n’érige plus la personne vulnérable comme une administrée, mais comme un usager qui possède des droits auprès des institutions sociales et médico-sociales.

     

    • La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées introduit en particulier le projet de vie de la personne en fonction de ses besoins, auquel se rattachent des aides financières et une orientation dans l’accueil ; elle développe également ou crée des facilités à l’accessibilité, que ce soit à l’emploi, à la scolarité ou l’accessibilité physique.

     

    • La circulaire interministérielle n° 2005-124 du 8 mars 2005 relative à la politique de prise en charge des personnes atteintes d’autisme et de trouble envahissant du développement reste toujours dans un cadre institutionnel ; mais elle reconnaît les spécificités de l’autisme et préconise déjà « un accompagnement dans la vie quotidienne pour permettre à la personne de trouver la meilleure autonomie possible, de développer ses liens avec son environnement social et participer à la vie en société, et, le cas échéant soutenir son projet professionnel ».

     

    • Dans ses recommandations « Pour un accompagnement de qualité des personnes avec autisme ou autres troubles envahissants du développement », datant de janvier 2010, l’agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) donne des repères pour la participation sociale en milieu ordinaire ; sur le plan accueil et habitat en particulier, elle recommande « d’organiser les locaux en petites unités d’accueil et de vie, de façon à permettre un accompagnement respectueux des besoins de chacun et à limiter les inconvénients de la vie en collectivité », et cela si possible en environnement résidentiel et « au cœur de la cité ».

    L’ANESM reste encore dans un cadre institutionnel mais fait émerger de nouvelles notions de l’habitat.

     

    • La prise en compte dans de nombreux pays de la situation des personnes handicapées a été reprise dans la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.

    Ratifiée par l’Union européenne le 23 septembre 2010, cette convention a pour objet de « promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque ».

    Les pays signataires s’engagent à prendre les mesures appropriées pour mettre en œuvre les droits reconnus par cette convention, qui couvre tous les champs de la vie quotidienne.

    En particulier, dans son « Article 19 – Autonomie de vie et inclusion dans la société », les États doivent veiller à ce que « Les personnes handicapées aient la possibilité de choisir, sur la base de l’égalité avec les autres, leur lieu de résidence et où et avec qui elles vont vivre et qu’elles ne soient pas obligées de vivre dans un milieu de vie particulier ».

     

    • Parallèlement à cette convention des Nations Unies, une réflexion s’est développée au sein des instances européennes en faveur de la désinstitutionalisation des personnes handicapées, dont la seule expression tangible pour le moment consiste en la recommandation CM/Rec (2010)2 du 3 février 2010 du Conseil de l’Europe relative à la « désinstitutionalisation des enfants handicapés et leur vie au sein de la collectivité ».

     

    • Le plan autisme 2013-2017 énonce cinq axes d’actions, parmi lesquels figurent l’accompagnement de la personne autiste tout au long de sa vie et le soutien à sa famille.

     

    • La stratégie nationale autisme au sein des troubles du neuro-développement 2018-2022 (p 102) prévoit un encouragement financier pour la mise en place d’une structure d’habitat inclusif pour chaque département.
  • Les acteurs de l'emploi

    Les autres acteurs

    D’autres acteurs interviennent pour accompagner les personnes handicapées dans leur recherche et maintien dans l’emploi avec d’autres services.

     

    Cap emploi

    ACTIPH

    LADAPT

    L’Emploi Accompagné

    Les accompagnateurs à l’emploi privés (Job Coach)

     

  • Accueil

    Bienvenue sur le site du Réseau AREVALE

    Autisme Atelier Artistique peintureNous sommes des parents d’adolescents et de jeunes adultes autistes, dont certains sont ou ont été acteurs directs auprès des pouvoirs publics des premières et quelques réalisations développées dans leurs régions pour accueillir des enfants et adolescents autistes.

    A ce titre, nous disposons d’un réseau de professionnels qui connaissent l’autisme.

    Le conseil d’administration est composé de parents, d’aidants et de professionnels.

    Nous sommes conscients de la nécessité de poursuivre nos projets en faveur de ces enfants qui deviennent des adultes, qui sont capables toujours de progrès nouveaux vers désormais ce qui sera pour eux un maximum d’autonomie au sein de notre société et de la cité.

     

  • Les réalisations

    Des réalisations d’habitat inclusif en France et à l’étranger

    HabiTED, ouvert en septembre 2015 à Roncq (région lilloise), est un dispositif accueillant des jeunes adultes autistes, constitué d’un logement T4 (pour l’administration, les aidants et des activités collectives) et de 10 logements T2 groupés, adaptés et couplés avec des services d’accompagnement médico-sociaux et aide à domicile.

    Un bâtiment de 10 logements individuels avec cuisine équipée + un logement collectif partagé

     

    Depuis octobre 2007, un habitat groupé à St Malo (géré par les PEP 35) accueille 6 personnes handicapées dont plusieurs personnes autistes dans 6 T2 ou T3, avec un T4 pour l’administration, les aidants et des activités collectives.

    Un réseau piloté par l’AFTC (Association Française des Traumatisés Crâniens) Alsace a mis en place plusieurs réalisations d’habitats (maisons ou appartements) partagés et accompagnés en Alsace pour divers types de handicaps (mental, cérébrolésé, cognitif…) entrainant souvent une grande dépendance.